tous droits réservés

Salon d'automne du Musée des Beaux Arts du Mont St-Hilaire

thématique: MÉTAMORPHOSE

DE L'AUTRE CÔTÉ, linogravure, aquarelle et technique mixte sur bois, 30'' X 24'', 540.00$
DE L'AUTRE CÔTÉ, linogravure, aquarelle et technique mixte sur bois, 30'' X 24'', 540.00$

LA DOUCE FOLIE, exposition des membres de  l'OEIL TACTILE, Trois-Rivières, 2017

LA DOUCE FOLIE

 

La douce folie fait le lien entre l'intention et l'intuition, ainsi, le moi intérieur naît avec l'oeuvre.

 

La douce folie réside dans cette liberté d'expression, laquelle échappe parfois au contrôle de la raison. Laisser monter l'émotion, l'exprimer et s'y reconnaître.

 

C'est la vie dans son quotidien dans son rapport à l'autre qui anime ma démarche, aussi, l'oeuvre a son histoire; aquarelle, papiers, collage, transparence, superposition, impression sont les outils permettant de donner à l'image son sens.

 

La douce folie réside dans le fait de créer sans se restreindre, dans l'authenticité d'une naissance, c'est s'offrir la liberté d'être et de proposer une liberté d'accueil, à vous, qui vous tenez ici, devant ces images.

 

La douce folie n'est pas chaos, anarchie, (elle pourrait l'être) mais ici, elle se questionne et impose la recherche. Pour moi elle est un état propice pour l'âme de se dire, même les choses difficiles.

 

 

 

un collectif de quatre femmes expose "NOS FEMMES" à la bibliothèque de Bécancour , 2017

 

Par la thématique « NOS FEMMES », l'intention trouve sa source dans mon rapport à l'autre.

 

J'ai voulu créer une mémoire pour ces femmes courageuses, talentueuses, résilientes, intelligentes, authentiques, en ce que je connais et admire d'elles.

En inclusion, deux autoportraits me ramenant à cette citation de Sylvie Cotton :« le soi qu’on croit être, celui qu’on ignore (et qu’on est), puis celui qu’on croit qu’on doit être.»

 

Le travail en transparence, le collage, les transferts d'image et autres techniques font que le passé se fusionne au présent et conduit à un avenir habité de ces références de vie.

 

De ma grand-mère paternelle, à ma mère, femmes passionnées, résilientes, courageuses, à nos aïeules, prémices de nos histoires, à Bernadette, témoin du génocide au Rwanda, à Gabrielle Roy par son écriture, à Madame Thérèse Casgrain qui a lutté pour le droit de vote des femmes, aux canadiennes mobilisées, à celles nommées les « Rosies » ayant participé à l'effort de guerre au pays, au drame de l'itinérante, à celui des amérindiennes luttant pour une justice, à ces femmes influentes de la Bible (bas-relief), toutes ont tenu leur rôle et servent d'exemple.

 

Nos femmes, certaines, souvent plus fortes qu'elles-mêmes, ont réalisées des exploits, d'autres peu ou pas connues, ont dans le secret de leur vie contribué à l'équilibre social.

 

 

Paule Pintal

 

 

EXPOSITION DES MEMBRES DE BORÉART, 2016, 2017

 

Symposium L'ART D'AIMER, Waterloo,Qc.   2016

Association L'OEIL TACTILE, Trois-Rivières

Exposition thématique des membres - JE FRISSONNE POUR- 2016 

 

Association  l'OEIL TACTILE, Trois-Rivières  

Exposition thématique des membres -TOURNER EN ROND- 2015

        

 

Exposition , le groupe EXPLO'ART, Galerie d'Art du Presbytère de Champlain, 2014

 

Association L'OEIL TACTILE, Trois-Rivières 

exposition des membres,  thématique " RÉSISTANCES" -2013

    

 

Sourds, aveugles, pas assez muets :

Imposer une idée, biaiser une loi , chercher à justifier une passion controversée

plus question d'équité du droit à la libre expression que de petites guerres âcres.

 

Un jeu de mots fascinant prend forme, on accuse l'un de s'en tenir à de vieux principes, on s'horrifie des valeurs qui tombent, on se dit ouvert au changement, mais ne me contrariez pas; le monde n'a plus d'assise, il s'enlise dans la confusion, les leçons du passé sont oubliées dans les greniers.

 

Individualisés, on se sent très vite attaqués, dérangés, perturbés au point de castrer la capacité de réflexion au profit des passions.

On ne pense plus à demain, c'est aujourd'hui que le plaisir se passe, l'angoisse tapie en nous dérange trop pour qu'on s'y attarde, la société est sous analgésie et se tait parce que sans arme pour déranger les déviations multiples de la pensée, des actions, ainsi, même si quelques uns élèvent la voix on a vite fait de les réduire en cendres, vu leur soit disant incapacité d'adaptation; et si c'était vous, les opposés qui étiez dans l'erreur, si les opposants dans leur stabilité, leurs convictions vous narguaient par leur sérénité, leur stabilité, leur paix, vous feriez moins de bruit, ta terre tremblerait sûrement moins.

 

C'est le jeu d'échec, l'un s'acharnant à faire mourir l'autre, et les nuances de la vie, l'ouverture à la réflexion, tous ces beaux gris qui nourrissent l'esprit du-dedans, ils sont dans les trop pleins et les grands vides.

 

Rions de nous un peu... et voyons, entendons, et se taisons.

 

 

Exposition thématique "PASSAGE",  Galerie d'Art du presbytère de Champlain, 2012

 

 PASSAGE 

Avant-propos

 

 Il m'est venu de chercher un lien psychique à des jeux d'enfants transposés aux défis rencontrés dans la vie des grands; une expérience d'enfance libérée au centre du cœur devenu grand.

 

À l'enfant se greffe le jeu, juste explorer, rire, jouer, découvrir les lois d'une réussite, d'un échec, se donner une autre chance.

 

L'enfant agrandit reproduit  ces découvertes avec science, réflexion, quelques désirs d'évasion, certaines tensions, voir même la création d'une poésie englobant rêves ou désirs nés de soupirs.

 

Une réalité ou tout n'est pas aussi facile, patience mise à l'épreuve, agilité à muscler, mémoire à activer, plaisir à retrouver, sans s'éteindre de performance, mais s'épanouir de rire... jeu sérieux du travail, d'une analyse, en vivre le sens.

 

L'enfance forme son caractère, au labeur s'y mêle une curiosité, une satisfaction de réussir, une rage de n'y pas parvenir. Les grands gèrent tant bien que mal l'aventure de la vie; pour certains en mal de rire, de rêve, de vision, pour d'autres toujours en accueil de la découverte.

 

Parfois s'évader , ludique, au-dessus des contraintes, se jouer un rôle de héros, trouver un sens à cette croissance, viser le haut.

 

Ce jeu de la vie nous est personnel et vaut le franc regard. 

 

 

 

 

 

 

S'ÉTOURDIR LA VIE, aquarelle  et technique mixte